La déception de l’absence de réparation du tort inexistant

Procès Zyed et Bouna : les policiers, les jeunes et le danger (L’Humanité, 19 mars 2015)

Le tribunal correctionnel de Rennes est revenu hier sur les épisodes qui ont conduit à la mort de Zyed et Bouna. La responsabilité pénale des deux fonctionnaires poursuivis pour non assistance en danger semble difficile à prouver.

[…]

Après avoir escaladé le grillage du cimetière, ils franchissent le mur d’enceinte de trois mètres de haut qui les sépare du site EDF. « Y’avait des signes partout, on voyait bien que c’était dangereux, raconte Muhittin. On s’est approché du portail pour sortir, mais on a entendu des chiens. » Effrayés, les garçons qui se croient cernés, rebroussent chemin. Ils sont alors de l’autre côté de la porte où se tenait – peut être plusieurs minutes plus tôt – Nicolas Gaillemin sur sa poubelle.

[…]

Après avoir essayé en vain de monter sur le toit du bâtiment principal, ils se retrouvent devant la réactance. Ce petit cube de béton de dix mètre carrés – l’endroit le plus dangereux du site – est protégé par des murs de trois mètres de haut et une porte fermée par un cadenas. A cause des risques de surchauffe, il est à ciel ouvert. Sur un mur, un panneau d’avertissement écrit en style tag prévient : « Stop ! Ne risque pas ta vie ». « On n’a pas vu le panneau », affirme aujourd’hui Muhittin. Les trois ados escaladent la porte pour se retrouver dans ce minuscule local, au milieu de gros cylindres rouges. Seul endroit où ils peuvent se réfugier, un espace de 50 centimètres entre le mur et les bobines. Ils y restent une vingtaine de minutes.

[…]

Commence alors une autre histoire, que tout le monde connaît. Celle de la tristesse vive et de la colère brute des jeunes de banlieues. Dix ans plus tard, ils attendent impatiemment que justice leur soit rendue. Vu la tournure prise par les audiences, ils pourraient être, encore une fois, déçus.

Apagogie : je serais déçu que justice ne soit pas rendue ; je serais déçus qu’ils soient relaxés ; s’ils sont relaxés alors justice ne sera pas rendue.

Publicités