Dans le contexte de 2004 en juillet 2011

Mad Pride : les fous lâchés dans Paris (rue89, 13 juin 2014)

Contre la loi de juillet 2011

[…] l’idée d’une édition parisienne [de la Mad Pride] est née d’un double constat :

  • le peu de cas accordé à la psychiatrie dans le système médical français,
  • et surtout la loi de juillet 2011, qui peut voir un traitement psychiatrique être imposé à un individu sans son consentement.

Le texte avait été voté dans le contexte de l’assassinat d’une infirmière et d’une aide-soignante en 2004 par un aliéné, à Pau.

Apagogie : je vais acheter une Trabant P50 flambant neuve

Publicités